Céline CN.

Accueil / Céline CN.

Nous souhaitons vous présenter le parcours de Céline, ancienne élève d’ESMAC.

Céline travaille en tant qu’illustratrice et graphic designer freelance. Elle crée aujourd’hui sa boutique en ligne « Le Calepin de Céline », portant sur ses créations artistiques : illustrations, cartes postales, marque-pages, pins, stickers, sets de papeterie, box thématiques à offrir comprenant accessoires de papeterie et accessoires du type totebag ou bougies personnalisées.

INTERVIEW

Quel est votre parcours de formation ?

Après un Bac ES option Anglais, j’ai effectué une Licence (L3) en Lettres Modernes à l’Université de Strasbourg (UDS).

A l’issue de cette licence, j’ai suivi un Master II en Lettres Modernes avec une spécialisation en littérature anglophone pour la jeunesse. Ce master s’est déroulé à l’Université du Maine (M1) et à l’Université de Bourgogne (M2).

J’ai ensuite intégré une école de commerce à Strasbourg où j’ai effectué un Master II en marketing & communication, avec une expertise en webmarketing et communication digitale.

A l’issue de cette formation j’ai intégré l’ESMAC pour réaliser le Bachelor 3 Graphic Design avec Passerelle pour effectuer une remise à niveau. Mon objectif était de devenir designer graphique et d’avoir les bases nécessaires pour évoluer vers l’illustration plus particulièrement vers l’illustration jeunesse et nature.

Comment vous est venue l’idée d’être illustratrice jeunesse et de créer votre boutique en ligne ?

En parallèle de mes formations passées, j’ai travaillé plusieurs années dans les domaines du webmarketing et de la création de contenus éditorial web, principalement en agence web et en auto-entrepreneuriat. Lors de mon inscription à l’ESMAC, j’ai décidé de diminuer cette activité au profit du graphic design, sans toutefois l’arrêter complètement. Je souhaitais garder un aspect webmarketing dans mon travail, tout en développant la partie graphic design et illustration. Le projet de la boutique s’est imposé alors très naturellement. C’est d’ailleurs l’objet de mon mémoire professionnel de fin d’études à l’ESMAC.

Cette boutique a pour but de vendre mes réalisations, sous forme d’illustrations, de cartes postales ou encore de marque-pages par exemple. Je travaille donc sur les illustrations à proprement parler (illustration/graphisme), mais aussi sur la gestion opérationnelle du site e-commerce (webmarketing) : création des fiches produits, gestion des stocks, etc.

La boutique est accessible sur le même site que mon blog personnel créé fin 2017, https://lecalepindeceline.com/. Ce site internet est tout à la fois :

  • un blog où je publie des articles aux thématiques variées (lifestyle, favoris, lectures, etc.) ;
  • une boutique en ligne où je vends des créations originales de papeterie et de décoration ;
  • un espace portfolio et services pour mon activité freelance de graphic designer et d’illustratrice.

A terme, dans le cadre de la partie freelance seule, j’aimerais me consacrer pleinement et uniquement à l’illustration. C’est une activité qui me passionne grandement, plus particulièrement l’illustration pour la littérature jeunesse, un domaine que j’ai toujours adoré.

Que faîtes-vous actuellement ?

A ce jour, mon métier au quotidien se divise entre la gestion du blog, la création et la gestion de la boutique en ligne et mon travail en tant que designer graphique/illustratrice freelance.

Pour la partie blog : j’écris des articles de blog touchant à différentes thématiques : astuces et conseils (entrepreneuriat, bien-être, etc.), découvertes de produits, voyages et lieux, découvertes et coups de cœur lifestyle récents, fiches de lecture. Je fais les photographies pour les articles, je les retouche et relaye ensuite le tout sur les réseaux sociaux que je gère au quotidien. Je réponds aux commentaires et aux emails. Je participe activement à des groupes de blogueurs.

Pour la boutique : je définis le calendrier marketing, je crée les designs et illustrations selon le catalogue produit que j’ai créé, je les traite (PAO) et optimise les couleurs. Je procède ensuite aux commandes des différents supports chez les prestataires spécialisés (cartes, illustrations, marque-pages, pins, etc.). Je prends les photos des visuels ou je réalise les mockups. Je crée les fiches produit. Je maintiens les stocks. Je relaye les produits sur les réseaux sociaux. J’assure le SAV.

Pour la partie freelance : je fais progressivement la passation entre mon ancienne activité webmarketing et ma nouvelle activité en design graphique et illustration. Je termine certaines missions longues en webmarketing avec de « vieux » clients. Je réalise de plus en plus de missions diverses en tant que designer graphique consultante touchant au graphisme (catalogue, logo) et à l’illustration (commissions, illustrations).

Pouvez-vous nous décrire en détail les missions que vous effectuez en tant que consultante DG ?

Mes missions sont autant digitales que print.

Je réalise en digital et en print la création d’identités visuelles pour des entreprises ou des entrepreneurs qui souhaitent obtenir un logo illustré ou typographique et qui souhaitent décliner cette identité visuelle sur différents supports (carte de visite, réseaux, site internet, correspondance).

En print, je travaille essentiellement sur des missions telles que la réalisation de catalogues, de flyers, d’infographies ou encore le post traitement de mockups ou de packshots produits.

Je crée également des bannières complexes, illustrées ou typographiques pour les entreprises, les blogueurs et les gestionnaires de sites (community managers). Je propose la déclinaison de ces bannières pour les réseaux sociaux.

J’ai parfois des missions plus « rédactionnelles » : création, rédaction et mise en place des chartes graphiques et éditoriales selon le cahier des charges de l’entreprise.

J’interviens également sur du consulting en stratégie de présence et d’image. Je travaille sur des missions de webdesign pur et dur avec création et développement de sites web sous certains CMS du type WordPress. De même, je travaille au traitement des visuels pour les fiches produites de sites marchands.

Enfin, j’interviens sur de l’illustration uniquement avec la réalisation de commissions, c’est-à-dire sur des demandes particulières et personnalisées, le plus souvent digitales : il peut s’agir d’illustrations avec des thématiques autour de la nature ou des animaux, mais aussi des portraits ou des motifs.

Pourquoi vous êtes-vous inscrite dans une école à distance telle que l’ESMAC ?

Je me suis inscrite à l’ESMAC pour plusieurs raisons.

Etant déjà en activité, je ne pouvais pas me permettre de tout quitter pour suivre une formation à plein temps et sans revenus. Je ne me voyais pas retourner à l’université, la solution de l’école à distance me semblait ainsi parfaite.

Par ailleurs, le programme à proprement parler m’intéressait, il me semblait adapté par rapport à mon souhait de développer mes compétences en graphic design pour ensuite me tourner progressivement vers l’illustration seule. Le Bachelor proposé par l’école me permettait de faire une mise à niveau, d’acquérir les bases, les techniques et les compétences nécessaires à la bonne évolution de mon projet professionnel.

Enfin, je cherchais une formation diplômante. J’aurais très bien pu exercer en autodidacte, sans passer par la case diplôme, mais je souhaiterais un jour partir vivre au Canada. Les conditions d’entrée et surtout de travail sont différentes par rapport à la France. Dans le cadre de la demande d’une résidence permanente, il est important de pouvoir et justifier d’expériences et de fournir des équivalences de formation avec diplôme.

Quel est votre ressenti concernant votre parcours scolaire à l’ESMAC ?

Mon ressenti est positif.

J’ai beaucoup apprécié la disponibilité de l’équipe pédagogique dont les échanges avec ma coordinatrice de suivi Madame MERABET et ma tutrice Madame Marina PISANI. Je pouvais les joindre à tout moment lorsque j’avais une question, un doute, un blocage.

Les cours proposés sont précis et compréhensibles. La plateforme pour y accéder est facile à prendre en mains. Les exercices et devoirs sont complets et corrigés rapidement pour une progression optimale.

Cette formation est très utile. Néanmoins je pense très sincèrement qu’elle ne peut s’envisager positivement qu’avec une part de travail personnel rigoureux et régulier, de pratique personnelle. Suivre une formation à distance qui plus est dans le domaine de la créativité demande de se dégager du temps et de pratiquer, encore et encore, sans relâche pour se perfectionner.

En quoi le Bachelor Graphic Design d’ESMAC que vous avez effectué en ligne en Design Graphique vous aide ?

J’ai appris à mieux m’organiser et à mieux gérer mon stress. En suivant la formation j’ai travaillé à prioriser les tâches, à organiser mes journées efficacement.

D’un point de vue plus technique, j’ai appris de nouvelles compétences notamment avec les cours sur les logiciels de PAO. J’ai approfondi ma connaissance de l’art en général (culture et théorie), du dessin (théorie des couleurs, anatomie), de la création et du graphisme design. Cela m’aide au quotidien dans de nombreux aspects notamment pour le choix de mes illustrations.

Pour finir, avez-vous des conseils à donner à nos élèves ?

J’en ai même plusieurs…

  1. Ne pas rester seul(e) derrière son bureau, sortir étudier dans un lieu public (espace de coworking, bibliothèque) ou prendre contact avec d’autres étudiants pour se motiver.
  2. Ne pas hésiter à demander un conseil ou de l’aide, il n’y a pas de questions bêtes quand on est apprenant.
  3. Être rigoureux et dégager suffisamment de temps pour apprendre ses leçons et faire les exercices et devoirs (12 à 15 heures minimum par semaine).
  4. La pratique, la pratique, la pratique !

Nous souhaitons une très belle réussite à Céline.
Vous pouvez la retrouver sur https://lecalepindeceline.com/

L’équipe ESMAC