Tendances 2016 : espièglerie et tendresse dans un monde de brutes

 Monday 18 January 2016

« C'est la société qui « fait » la couleur, qui lui donne ses définitions et son sens, qui construit ses codes et ses valeurs, qui organise ses pratiques et détermine ses enjeux. » dit Michel Pastoureau, historien médiéviste et spécialiste de la symbolique des couleurs. Les teintes à l'honneur pour illustrer une année, ne sont pas que des élucubrations de bureaux de tendance, elles reflètent vraiment l'état d'esprit du moment.

Les couleurs du renouveau

L'an dernier a été très brutalement chargé en émotions anxiogènes, menaces en tout genre et  sentiments d'impuissance. Au moment où débute un nouvel an, nous  aspirons à plus de sérénité en nous mettant en quête d'espoir et de bonheur. Il n'est donc pas surprenant que les couleurs douces et gaies reprennent le devant. Le noir et blanc restent, bien sûr, intemporels mais perdent leur leadership au profit des couleurs pastel ou vives.
Parce que les temps sont difficiles, nous avons besoin d'embrassades, de chaleur et d'apaisement … Nos contemporains, pris par un monde de plus en plus digital, ont aussi besoin d'émoustiller leurs sens avec le toucher, le goût, l'odorat et la vue ... Il est parfois important d'épurer pour que les choses prennent sens », dit India ­Mahdavi, architecte d'intérieur d'origine irano-égyptienne, qui vient de signer le design de la brasserie The Gallery du Sketch (Londres).

Le Quartz, couleur phare de 2016...

Pantone, la référence en matière de nuances chromatiques, vient confirmer l'intuition de la designer, India Mahadavi, en choisissant le « quartz », comme une des couleurs 2016. Ce rose aussi translucide que la pierre du même nom, est « un ton, à la personnalité affirmée mais, douce à la fois, qui véhicule la compassion et le sens du sang-froid », indique Leatrice Eiseman, directrice du Pantone Color Institute.

Nuances pastel chargées d'optimisme

Ce n'est qu'au XVIIIe siècle que cette teinte est envisagée comme une couleur, et non plus seulement comme une fleur. Avec l'avènement du romantisme il devient même un symbole de la mièvrerie ! A temps exceptionnels, démarche idoine de Pantone qui, pour la première fois depuis 15 ans, renonce à un choix monochrome en associant deux couleurs : le rose quartz et le bleu ciel. « La perception des couleurs se fait à l'échelle de la planète, où le bleu et le rose ne sont pas une question de genre », précise Leatrice Eiseman. Le choix d'une palette signe l'atmosphère et l'ambiance que vous souhaitez. Le mariage d'un « quartz » et d'un « ciel » évoque le souvenir doux et, largement partagé, de ciels sereins où le soleil se lève, disparaît, se lève à nouveau... Trancher pour des nuances pastel est une démarche qui exhale un concentré d'optimisme mâtiné d'espièglerie.
Nous sommes là, à mille années lumière d'une niaise symbolique layette, mais résolument sur le chemin de… La vie en rose !